dimanche 19 août 2007

A chacun son bout de paradis

Peu de mots, beaucoup d'images. Mais des histoires fascinantes qui se cachent dans cette frontière sauvage des Philippines : Palawan.
Un archipel de plus de 1700 îles, égrainées sur le flan ouest du corps de dragon que forment les iles philippines. Beaucoup de petits bouts de paradis, où il est possible, sachez-le, de mettre un panneau : "paradis privé".
Non pas qu'il faille rendre le paradis privatif, mais dans un pays qui représente le deuxième plus grand archipel du monde, avec plus de 7100 îles, ces bouts de terre émergée ne sont rien de plus que ... des bouts de terrain. Qu'il est donc possible d'acheter : 10, 15, 20 hectares, les îles sauvages aux eaux turquoise existent de toutes les tailles. Mais sont très prisées, soyez-en sûrs, vous n'êtes pas les seuls à rêver !
Les étrangers commencent en effet, dernièrement, à investir dans les îles de Palawan, qui restent encore bien à l'écart du tourisme de masse de Boracay ou d'autres spots du pays. Donc les prix grimpent rapidement : de 15 000 euros l'hectare il y a encore deux ans, les prix ont doublé. Et les îles encore "libres" sont de plus en plus rares. Les îles proposées ne sont pourtant pas forcément autorisées à la vente. Parfois sont elles incluses dans des zones protégées, ou dans des espaces naturels publics interdits à la vente. Les sites internet en proposent en effet des merveilleuses . Et gare à la déconvenue quand le riche investisseur hédoniste viendra sur place se rendre compte des détails.
Mais attention, cher étranger cherchant ici son bout de paradis pour sortir de l'hiver euopéen, sache une dernière chose. Si les prix peuvent paraître bien meilleurs marchés aux Phillippines que dans d'autres archipels de la zone, c'est qu'un frein important s'oppose à l'investissement étranger de masse. Il est en effet impossible pour un étranger d'acheter du terrain à son nom dans le pays. Il doit, pour l'acquérir, par exemple créer une société immobilière qui détiendra ce terrain, et en vendre au moins 60% à un Philippin. Une démarche de confiance qui empêche n'importe quel étranger d'acheter le pays !

En attendant, beaucoup en rêvent, et certains réalisent ce rêve d'enfant. Comme un Français, qui habite depuis plus de 15 ans aux Philippines, et qui a acheté son "bout-de-paradis-entouré-de-coraux-multicolores", à 45 minutes de bateau de la ville de Coron, dans le nord de l'archipel. Où il compte faire un petit resort touristique, pour d'autres amoureux de la nature sauvage ... et isolée !

Petit tour du propriétaire, de cette "île aux rats" (sic) de 15 hectares, sur laquelle je me suis rendu avec lui.
















Quand les noix de coco tombent des arbres, il n'y a plus ... qu'à savoir les ouvrir pour les déguster !














Les fonds autour de cette île sont impresionnants: à quelques mètres de la côte, un courant froid a permis le développement d'une barrière de corail turquoise, violet et vert. Une chose rare, et qui a décidé ce Français à l'acheter.



Pour l'instant, ce paradis de 15 hectares, reste, tout simplement, une île déserte. (Cliquez sur l'image).



Pour écouter le parcours vers cette île et un reportage sur ce marché des îles,
rendez-vous ici.
Et si vous voulez vraiment halluciner ... allez voir la photo aérienne de l'île


Et cette girafe ? ... Elle vit aussi à quelques miles de cette belle île: pour en apprendre plus sur le projet délirant de Marcos, qui a fait venir des girafes, des zèbres depuis le Kenya... poussez ce lien.

6 commentaires:

Monsieur Pingouin a dit…

Bravo pour ce billet qui met en valeur ce bel archipel.
Les aventuriers de Koh Lanta cette année, s'ils vous lisent, se rendront compte de la chance qu'ils ont de visiter ce bel endroit.

Anonyme a dit…

Ca y est j'ai choisi mon ile! Ca sera Mystery Island. Plage de sable blanc et pas trop loin des voisins pour pas ce sentir comme un Robinson.
Quoique j'hesite, y'a une promotion sur les Fidji....

Sébastien a dit…

Qui es tu, futur Robinson ? C Romuald ? merci de vous identifier

jesus a dit…

can i link to your site?

Sébastien a dit…

Of course u can, Jesus. Most of my links are in english, so even if my writing is in french, the english speaking people would find interest... more the pictures :)

Anonyme a dit…

hello!
j'ai visité ce blog très sympathique!

je pars en vacances au mois d'août aux philippines....

Feras-t-il beau? même en saison des pluies?