mercredi 7 mai 2008

Crise alimentaire : les solutions existent

C'est peut-être le riz de demain. Celui qui pourrait résister aux changements climatiques qui vont tomber sur l'Asie, et qui commencent déjà à ravager la région ... comme on voit en Birmanie.

Là dans ce champ de 200 hectares, du riz sous haute surveillance. L'Institut International de recherches sur le riz (IRRI), basé près de Manille, croise des variétés, extrait certains gènes, et pousse le riz aux limites de sa résistance.
Les résultats sont à portée de main, et pourraient apporter certaines solutions à la crise alimentaire mondiale. Celle ci est causée entre autres par la baisse drastique des stocks, qui sont aujourd'hui deux fois moins élevés qu'en l'an 2000. Ce qui pousse ainsi les prix vers le haut.

Plusieurs variétés de riz sont en création selon ces recoupements, qui ne sont pas des formes d'OGM mais des croisements dits "conventionnels". La variété la plus avancée est celle qui pourrait résister aux inondations : un riz qui pourrait vivre inondé, complètement immergé pendant deux semaines, alors qu'un riz normal mourrait rapidement dans ces conditions. Un million d'hectares de champs de riz sont ainsi inondés chaque année en Asie, ce qui décime les cultures.
Vous pouvez voir les détails de ces expériences ici.
Le gouvernement philippin a déjà signé un accord avec l'Institut du Riz, afin de planter ce riz dans un an, avant la future saison des pluies et des typhons.

Plusieurs autres variétés sont en train de pousser dans les champs de l'IRRI, qui pourraient résister elles, à de fortes sécheresses, à la chaleur et à une plus grande salinité causée par l'élévation du niveau des mers.

Nous sommes pas dans la science fiction, mais dans les recherches agricoles. Celles qui sont de moins en moins financées par les gouvernements, car n'ont pas de résultat immédiats. Mais qui pourrait tout de même donner à manger à plus de 3 milliards de personnes qui mangent du riz tous les jours dans le monde.


Pour aller plus loin dans le détail des recherches et l'étendue de la crise aux Philippines, je vous conseille cet article dans La Croix, fort bien documenté et tellement bien écrit !! :)




4 commentaires:

philippe a dit…

Bon blog,merci de ces info.et partages sur ce beau pays.
Bonne continuation.

Anonyme a dit…

Bonjour. Si je puis me permettre le riz OGM ça peut résoudre des problèmes mais à court terme. Le problème n'est pas qu'on ne produit pas assez au niveau mondial. C'est également le sytème économique qui fait que on ne peut pas donner de médicaments parce que ça fait chuter les prix donc on les brûle ! Sans s'attaquer aux problèmes induits par le capitalisme financier, on pourra tjrs produire du riz plus résistant ça ne suffira jamais. cordialement.

Sébastien a dit…

Bonjour, et merci de votre commentaire. Pour précision, ce riz n'est pas OGM. L'institut opère des croisements dits "conventionnels" entre des gènes déjà existants, mais ne transforme pas le code génétique comme pour les OGM. Question un peu technique mais importante.
Du reste, ce que vous dites est juste, c'est un problème de production. Or en faisant résister mieux le riz, cela rend les terres plus productives affectées par les typhons par exemple, et augmente donc cette production.
Voilà où se situe l'espoir de ce travail.
A bientôt

A Parisian in Pinas a dit…

Hello,

Blog tres interessant. Je vous felicite pour la qualite de vos articles et votre style.
Cordialement