samedi 15 décembre 2007

DEBAT sur le Planning Familial

Face à l'évènement créé sur ce blog par le récent sondage, j'ouvre ici une nouvelle case : un débat.
Ce tout premier sondage publié dans la colonne de droite vient de se clôturer, avec un résultat qui m'étonne grandement : 92 % des votants se sont déclarés "FAVORABLES à l'interdiction de la contraception pour des raisons religieuses".
Ainsi, dans le monde francophone, et en France particulièrement peut-on supposer, une majorité pourrait encore considérer que la pilule ou le préservatif ne doivent pas être fournis aux couples qui le souhaitent, car cela va contre la volonté de Dieu.
On serait donc loin de la France laïque et anti-cléricale que l'on nous décrit souvent.

170 votes, ce n'est cependant pas la France, ou le monde francophone dans son entier. Et certains mails personnels d'une certaine "Alliance pour le droit de la vie " me laissent supposer qu'une certaine minorité agissante a influé les résultats de ce sondage. (message anonyme reçu par cette adresse : sosbebe@adv.org)

Dans tous les cas, ce résultat mérite discussion. Car il semble bien que l'opinion majoritaire se démarque de ma prise de position dans le précédent post. Alors laissez vos commentaires ci bas, ou dans le message précédent, et j'espère qu'entre tous, le débat sera constructif.

5 commentaires:

Elisavarso a dit…

Mais ce n'est pas possible... je pense que ton sondage a été totalement court-circuité!!!!
Bon moi, j'arrive un peu tard mais je vote NON, NON, NON, NON, NON, NON
Elise (esj)

Sébastien a dit…

Salut Elise, merci de ta contribution. N'hésitez pas à argumenter votre avis, à donner les raisons, à fournir des idées ou des expériences qui fondent votre opinion. Avec autant de réponses contre la contraception, il devrait y avoir un débat important...
Elise, je viens de voir un de tes reportages sur TV5, dans ce village allemand près de la frontière polonaise; écris moi tes coordonnées sur mon mail please.

Charlotte a dit…

Bonjour, ami du Nord!
Ce sondage a du en effet être très influencé par l'alliance citée ainsi que tes lecteurs de la Croix peut-être?
Au Sud des Philippines où je vis, c'est la même chose: familles de 10 enfants, un père pêcheur ou chauffeur de tricycle qui gagne 40 euros par mois... La réalité est dure et les parents doivent se battre chaque jour pour nourrir leurs gamins. D'un autre côté, pour eux, une famille nombreuse est une famille heureuse, et ils trouvent toujours triste d'avoir seulement 1 ou 2 frères et soeurs! Je n'ai pas encore rencontré de cas comme Lourdes qui revendique un droit à la contraception et se bat pour cela. Probablement parce qu'on n'en est pas au même niveau d'instruction et de prise de recul ici à Mindanao...
Merci en tout cas pour ton article qui nous permet de réfléchir.

Monsieur Pingouin a dit…

Cher monsieur Farcis,

Je comprends bien votre réaction, qui est similaire à la mienne après avoir vu les résultats du sondage.
170 votants ne représenteront jamais que 170 votants, et c'est sans doute ce qui me rassure.

Plus de dix ans après le gouvernement Ramos, je suis triste de voir que les îles Philippines sont revenues en arrière en ce qui concerne le planning familial.

Si donner la vie à des enfants est un choix, vouloir ne plus en avoir en est un autre que certaines personnes sur place devraient aussi respecter, ne serait-ce qu'au nom de la tolérance dont ils se font bien souvent les chantres.

Sinon, je vous souhaite un «maligayang Pasko» tardif et un «manigong bagong taon» avant l'heure.

Sébastien a dit…

En effet Monsieur Pingouin, le retour en arrière est clair: Ramos avait créé le premier planning familial du pays. Et s'il a pu le faire, c'est en partie car il était protestant. Les deux femmes qui ont dirigé ce pays, dont Arroyo en ce moment, sont les plus réfractaires sur ce sujet.
Charlotte, merci pour ton témoignage. Maligayang Pasko a tous